Visite contée : l’histoire pas comme les autres

Nous aimons l’histoire ! Histoire ? Vous avez dit histoire ? Mais l’histoire, laquelle : l’histoire historique ou l’histoire narrée ? Les deux !

Que font les historiens ? Comme l’écrivait Paul Veyne (un historien) : “La réponse à la question n’a pas changé depuis deux mille deux cents ans que les successeurs d’Aristote l’ont trouvée : les historiens racontent des évènements vrais qui ont l’homme pour acteur. L’histoire est un roman vrai.”

Notre art, ou notre petit savoir-faire d’artisan qui imaginons nos visites contées au milieu des centaines de livres en bibliothèque, c’est de suivre les pas des historiens. Modestement mais avec inventivité. Nous devenons à notre tour des narrateurs. Le narrateur sélectionne des évènements puis joue avec. Il joue avec les mots et avec son public.

SLIDEscolaires

Mais raconter une histoire, ce n’est pas simplement se souvenir d’évènements passés, ou parfois inventer un évènement ou un personnage de fiction pour donner un visage à des anonymes. Raconter une histoire, c’est construire une série de moments intenses. Nous avons appris à le faire.

Comme on peut le lire dans un des guides du scénario avec lesquels nous avons perfectionné notre écriture : “Ces moments seront tellement passionnants que l’auditeur aura l’impression qu’il est en train de les vivre lui-même. Bien raconter une histoire, ce n’est pas simplement raconter au public ce qui se passe dans une vie. C’est lui donner l’expérience de cette vie.” [L’anatomie du scénario – John Truby]

Un peu plus bas dans ce même guide (oui, nous aimons les guides ! c’est parce que nous sommes des guides-conteurs) : “Les histoires bien racontées permettent au public de revivre des évènements au présent, et, ainsi, de comprendre les forces, les choix et les émotions qui ont poussé le personnage à agir comme il l’a fait. Les histoires permettent au public d’acquérir une certaine forme de savoir – de savoir émotionnel -, ce que l’on appelait autrefois sagesse, mais elles le font de façon distrayante et divertissante.”

slide-taurobole

Le mot est lâché ! L’émotion. Oui, nous souhaitons faire vivre des émotions à nos jeunes visiteurs. Nous voulons qu’ils soient en empathie avec nos personnages, réels ou fictifs, qu’ils comprennent ainsi leurs désirs, leurs actes, leurs vies, et qu’à travers eux, ils découvrent une époque passée.

Plus que de faire découvrir une époque ancienne, nous avons envie de la faire aimer. Et si nos jeunes visiteurs commençaient alors en rêver ? à vouloir l’étudier cette époque ? à désirer de faire avancer à leur tour le savoir historique ? Notre plus belle récompense serait qu’un jour, dans quelques années, un jeune homme ou une jeune femme vienne nous dire : “Enfant, j’ai décidé de devenir historien ou historienne en écoutant vos visites contées quand j’étais à l’école”.

cybele-2

Visite contée de la Croix-Rousse

Jirôme ou la révolte d'un canut
Croix-Rousse
8 ans et +

Visite contée du Vieux-Lyon

Anne et l'imprimerie secrète
Vieux-Lyon
10 ans et +

Comments

Laisser un commentaire