Visiter une église ?
Portails de la cathédrale saint-jean Lyon

Saviez-vous qu’un chemin bien précis était autrefois prévu pour faire le tour d’une église ?

Car aux yeux des visiteurs d’aujourd’hui, une église n’est pas vraiment différent de n’importe quel autre monument. Mais imaginez une époque où 99% de la population (pour ne pas dire 99,99%…) était croyante ? L’église n’était pas un bâtiment comme un autre, et répondait à de très nombreux codes auxquels il fallait être attentif.

Un chemin initiatique.

Le chemin qu’il faut prendre pour traverser l’église symbolise une sorte de chemin initiatique. Aussi, si vous voulez prendre le bon chemin pour visiter une église, il vous faudra commencer par le portail nord. Un église est toujours orientée vers l’est. Vous rentrez donc par l’ouest, et lorsque vous vous tenez face à l’entrée, la porte nord est celle de gauche.

Pourquoi entrer par le nord ?

Le côté nord d’une église est le côté qui reçoit le moins de lumière naturelle, le soleil passant au Sud. C’est donc toujours le côté le plus sombre, et symboliquement, le côté qui représente l’obscurité, l’ignorance. C’est la première phase de l’initiation.

Lorsque l’on a remonté tout le bas-côté nord, nous nous trouvons dans le choeur de l’église, qui symbolise l’illumination divine, la révélation de la connaissance sacrée.

Puis, le retour côté sud peut commencer. Cette fois-ci, nous avons reçu la connaissance en trversant le choeur de l’église, et nous ressortons par ce côté très lumineux, nous-même éclairés de cette connaissance.

Dans l’église de Saulieu, en Bourgogne, un très beau chapiteau montre cette connaissance nouvelle après l’obscurité : la chouette, animal pouvant voir dans la nuit, symbolise la connaissance.

chouette2

 

La Cathédrale Saint-Jean à Lyon.

À Lyon, ce chemin initiatique est lisible sur certains médaillons des portails.

Côté nord, on peut observer, entre autres, des histoires de martyrs (l’histoire de Saint Pierre se terminant par sa crucifixion, l’histoire de Pierre de Castelnau et son assassinat, le martyre de Samson, etc.) Ce message dit au visiteur qui entreprend le chemin initiatique ce qui pourrait l’attendre, et ce à quoi il devrait dédier sa vie s’il souhaite vraiment vivre sa foi.

Côté Sud, c’est un message très différent. Lorsque le fidèle ressort de l’église, il quitte l’espace sacré, revient dans le monde de tous les jours, et réalise qu’il est humain, et qu’il ne réussira peut-être pas à se comporter comme les grands martyrs de la Bible. Les images sculptées sur ce portail sont là pour rassurer les fidèles.

L’histoire de Saint Benoit montre que les saints protègent et pardonnent même ceux qui ont commis de grave erreurs. L’histoire de Théophile qui avait vendu son âme au diable et qui avait été sauvé par la Vierge rappelle que rien n’est jamais perdu….

 

La prochaine fois que vous entrerez dans une église, pensez au côté par lequel vous entamez votre déambulation !…

Comments

Laisser un commentaire