Visite pluvieuse, visite heureuse !

Pour voir des idées de sortie sous la pluie, c’est tout en bas de cet article ! 🙂

Voici une petite histoire qui nous est déjà arrivée un certain nombre de fois chez Cybèle…

« – Hey salut, vous nous aviez pas dit que vous vouliez venir faire une visite insolite avec nous ce week-end ? J’ai pas vu passer votre inscription je crois…
– Ouais on avait bien envie mais bon… ils annoncent de la pluie… ça nous motive pas du tout…
– Venez quand même vous verrez quand il pleut l’ambiance est 100 fois plus sympa !
– Ah bah merci ! super crédible l’argument commercial… »

Et pourtant, c’est véridique ! Nous avons pu le constater à chaque visite sous la pluie (et laissez moi vous dire que le printemps dernier, on a eu PLEIN d’occasion pour ça), l’ambiance est toujours meilleure !

Tous dans la même galère ?

Alors évidemment on s’est un peu demandé pourquoi.

D’abord, on peut imaginer que personne n’a eu trop trop envie de sortir de chez lui pour venir jusque là. Surtout quand c’est pour « Lyon se réveille », et qu’il a fallu non seulement mettre son réveil à 7h le samedi, mais en plus braver la pluie. Même pour nous, Clémence et Olivier, c’est pas toujours facile, même pour faire les visites qu’on adore.

Et puis quand tout le monde est là en pensant (tellement fort qu’on l’entend) « Mais qu’est-ce qui m’a pris de me lever pour me taper 1h30 de marche sous la pluie?…. » on réalise que les autres pensent sans doute exatement la même chose, et finalement, la situation est assez drôle.

Oui, nous voilà tous embarqués dans la même « galère ». Maintenant qu’on est là, mieux vaut en rire qu’en pleurer !…

Tous copains !

Dans ces circonstances, le guide doit être d’autant plus énergique et dynamique, parce qu’il faut vraiment sur-motiver les troupes ! S’il pleut mais qu’en plus le guide est déprimé, autant se jeter en Saône ! On devient donc presque autant GO que guide-conteur…

La visite est donc encore plus vivante, et encore plus prenante lorsqu’il pleut.

Toutes ces petites choses réunies font qu’il est souvent bien plus facile pour les visiteurs qui ne se connaissent pas d’engager la conversation. Du coup, la visite est plus animée, plus agréable, et beaucoup plus conviviale !

Le moment de réconfort

Évidemment, quand on peut en plus finir par un petit-déjeuner ou un apéro, assis bien au chaud autour d’une table, c’est encore mieux. Et c’est là qu’on passe les meilleurs moments. Je ne dis pas que les apéros et les petits-déjeuners ensoleillés n’étaient pas bien, mais lorsqu’on vient de faire une visite sous la pluie, l’ambiance est vraiment différente.

Tout devient soudain plus convivial, plus chaleureux, plus simple.

Oui, je crois qu’on peut le dire, vraiment, les visites sous la pluie ont quelque chose que les autres n’ont pas. 🙂

Quelques idées en cas de pluie

Alors si vous êtes à Lyon et qu’il pleut, voici quelques idées de choses à faire :

  • Le jardin botanique du parc de la tête d’or ! À l’abri dans les grandes serres, vous profiterez de la magnifique diversité de plantes conservées là.
  • Profitez des Halles Paul Bocuse et de toutes les merveilleuses spécialités locales à goûter sur place et à ramener à la maison ! On peut même vous y emmener avec notre visite « Mémé raconte son marché« 
  • Un tour en bus ! Vous voulez voir la ville depuis les vitres du bus tranquillement ? Vous n’aurez besoin que d’un ticket de métro et voici le trajet que vous pouvez faire.
  • Les traboules. C’est l’avantage de Lyon, c’est qu’on peut visiter en restant à l’abri grâce à tous les petits passages. Voici toutes nos visites qui passent par les traboules, et quelques adresses pour les voir tous seuls.
  • Les églises. C’est à l’abri, c’est gratuit, et c’est toujours intéressant à visiter. Nos préférées :
    – la Cathédrale Saint-Jean bien évidemment
    Saint-Bonaventure qui est très sombre, surtout par journée de pluie, mais qui a de magnifiques proportions
    – Saint-Polycarpe pour sa façade (donc dehors, oui)
    – L’église du point du jour, assez loin du centre : profitez-en pour y aller en bus avec le C21 depuis Perrache et admirer la vue depuis la montée de Choulans.
    – Il y a bien sûr l’incontournable Notre-Dame de Fourvière, qui n’est pas dans notre top list mais allez-y, ça vaut le coup d’oeil.
  • Les musées : profitez-en pour en voir un plus original que d’habitude ! On vous recommande : L’institut d’art contemporain à Villeurbanne, l’atelier de Passementerie de Soierie vivante (qui n’est pas vraiment un musée mais qui est GÉ-NIAL), le musée des tissus et des arts décoratifs, le centre d’histoire de la resistance et de la déportation, tout restauré récemment et passionnant !

Comments

Aline Allein
novembre 15, 2013
Eh eh eh... Evidemment, je me souviens très bien, ce matin-là, la Croix-Rousse se réveillait (il me semble que le k-way Quechua orange, c'est moi, sur la photo) sous une terrible ondée. Et pourtant, Clémence ne s'est pas démontée : après un shot de café sorti de la thermos magique d'Olivier, elle nous contait la révolte des canuts qui grondait, nous assénait des anecdotes sur les soyeux, et absorbés par ses histoires d'il y a bien longtemps, on en oubliait presque les gouttelettes. Au final, ce qu'on apprécie toujours chez Cybèle, c'est de nous retrouver entre "visiteurs" à la fin pour partager nos impressions ! Ce jour-là, summum de la gourmandise, nous étions au Mokxa et nous avons papoté tous ensemble bien au chaud, devant une part de cake au potiron. Je me souviens être repartie avec mon parapluie, ravie, la recette de la Cervelle de Canuts dans la poche...

Laisser un commentaire