Recettes lyonnaises faciles !

Cet été, mes agents et moi avons décidé de partir en retraite spirituelle dans les souterrains de Fourvière pour nous reconnecter à la grande déesse Cybèle.

Pendant ce temps, je compte sur tous les lyonnais pour répandre la bonne parole, et propager la lyonnitude partout où ils partent en vacances ! Et pour vous aider, voici quelques petites idées culinaires pour convertir le monde entier.

Je vous propose deux recettes, complètement lyonnaises qui vous permettront d’affirmer haut et fort votre identité. Les non-lyonnais sont aussi invités à essayer ces recettes afin de goûter à la saveur unique de Lyon.

Stendhal le disait lui même : « Je ne connais qu’une chose que l’on fasse très bien à Lyon, on y mange admirablement, et, selon moi, mieux qu’à Paris. » Mes ancêtres quant à eux, disaient plutôt : « Au travail on fait ce qu’on peut, mais à table on se force !« 

La grande déesse Cybèle saura déployer ses grâces envers tous les amateurs de cervelle de canuts et de tarte aux pralines !

La cervelle de Canuts

Cervelle de canuts recette

Aussi appelée « claqueret« , la cervelle de canut fait partie de tous ces plats lyonnais venant de la cuisine populaire du 19e siècle, celle de Guignol, des tisseurs de soie, les canuts, des ouvriers et du petit peuple.

On imagine bien que la recette a dû évoluer depuis ce temps… Voici comment préparer une bonne cervelle de canuts pour 6 à 10 personnes :

  • Égouttez 1kg de fromage blanc en faisselle. Mettez le dans un grand saladier et battez-le à la cuillère en bois.
  • Ajoutez 1 à 2 grosses cuillères de crème fraiche épaisse.
  • Émincez le plus fin possible une belle échalote et une petite poignée de ciboulette
  • Mélangez le tout au fromage, salez, poivrez, et rajoutez enfin 1/2 verre de vin blanc sec.

D’aucuns rajoutent aussi de l’ail, mais la grande déesse Cybèle se dresse contre cette pratique douteuse !

La cervelle de canuts peut se déguster (entre autres) :

  • Tout seul, à la petite cuillère. (Pour les puristes)
  • Sur un peu de pain. (Pour les plus polis)
  • Comme accompagnement à l’apéro pour des batons de carotte, ou des petites patates cuites. (Pour ceux qui sont au régime)

200

La tarte aux pralines

Même si la praline peut potentiellement s’utiliser dans tous les desserts lyonnais et à toutes les sauces, la tarte reste l’incontournable. Et elle est bien plus simple à faire que ce que l’on imagine !

  • Il vous faut d’abord une pâte sablée. Si vous êtes courageux/puriste, vous pouvez la faire (une idée de recette ici), si vous êtes plutôt flemmard, vous pouvez aussi en prendre une toute faite.
  • Faites cuire la pâte 20min à blanc à 200°C. (Le petit conseil pour qu’elle ne gonfle pas : mettez des pois chiches crus sur la pâte que vous enlèverez après la cuisson)
  • Pendant ce temps, mettez dans une casserole le même poids de pralines concassées et de crème fraiche. Pour une grande tarte assez épaisse, 500G de chaque semble tout à fait correct. Pour une tarte un peu plus fine, vous pouvez vous contenter de 300g de chaque. Portez à ébullition, et maintenez à ébullition pendant 10 à 15 minutes, sans jamais arrêter de remuer. Jamais.
  • Versez ensuite la crème aux pralines sur le fond de tarte, laissez refroidir, et mettez au frigo au moins 1h avant de servir. La crème va durcir, et vous pourrez servir tranquillement !

Là, soyons honnêtes, il faut oublier le régime.

giphy

 

Et si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de la gastronomie, vous pouvez aussi prendre contact avec mes agents qui vous feront jouer et déguster dans le Vieux-Lyon :

Vieux-Lyon
Adultes
visite des halles de lyon avec degustations
Halles Paul Bocuse
Adultes

Bon été à tous, mangez bien, reposez-vous et surtout hydratez-vous !

Gérard Fluchte.

Comments

Laisser un commentaire