Les murs peints
Fresque des tours de Babel

Les murs peints font parti des spécialités de Lyon, un peu comme la praline et l’andouillette. Il y a plus d’une centaine de murs peints à Lyon. On vous a préparé une petite sélection de nos fresques préférées !

Les murs peints ont fait leur apparition il y a de cela 36 000 ans, comme l’atteste la Grotte Chauvet-Pont d’Arc, plus vieille représentation des murs peints. Même si nos grandes fresques lyonnaises ne sont pas apparues à la préhistoire, elles restent impressionnantes par leurs couleurs et leur taille ! On les doit en partie à la société CitéCréation, une entreprise oullinoise qui a réalisé plus de 750 fresques partout dans le monde. Ils réalisent des fresques uniques avec comme objectif de mettre en avant l’histoire des lieux, la culture et les habitants.

On commence par la plus célèbre ! La fresque des Canuts !

Fresque des canuts
Crédit : Davide Mauro travail personnel

Pour la voir, rendez-vous à l’angle du boulevard des Canuts et de la rue Denfert Rochereau dans le 4ème arrondissement de Lyon. Si vous voulez venir en métro, il faut prendre le métro C arrêt Croix Rousse, sinon, pour les plus courageux, montez la montée de la Grande Côte à pied.

À l’origine de cette belle fresque de 1200m2 : un mur aveugle dû aux aménagements de la Croix-Rousse. Ce mur peint est une œuvre unique en son genre. Une partie du mur est un hommage à l’histoire de la Croix-Rousse, avec notamment les façades des célèbres appartements des canuts : les ouvriers de la soie du XIXème siècle. Mais aussi avec un atelier ! On peut voir les bobines de fils, le métier à tisser… J’ai piqué votre curiosité ? On vous en dit plus dans notre visite contée de la Croix-Rousse : Jirôme ou la révolte d’un canut ! Alors n’hésitez pas et réservez votre place !

Autre particularité de ce mur : il est évolutif ! Et chez Cybèle on adore ça ! Il a été peint en 1987 mais depuis il y a eu deux restaurations qui ont permis de faire évoluer le mur avec son temps en apportant des modifications.

Par exemple, vous voyez la jeune femme au milieu des escaliers ? Au départ, c’était une enfant qui descendait les marches accompagnée de sa mère puis elle a grandi et désormais on peut voir une jeune femme accompagnée de ses enfants dans les escaliers. Les personnages vieillissent, de nombreuses fenêtres font leur apparition, mais aussi de nouveaux personnages et des nouvelles technologies, qui montrent les changements des dernières décennies à la Croix-Rousse. En bas, on voit un vélo’v, vélo en libre service, qui n’existait pas en 1997 lors de la seconde restauration mais qui a été ajouté en 2013. Le mur s’est aussi vu recoloré et de la verdure a fait son apparition, volonté de montrer un quartier plus vert et écologique !

La fresque des lyonnais célèbres :

Fresque des lyonnais célèbres
Fresque des lyonnais célèbres

Un incontournable parmi les murs peints ! Mais je ne vous en dis pas plus, nous avons un article consacré à cette fresque !

Cliquez ici pour découvrir la fresque des lyonnais célèbres

Les fresques des Tours de Babel :

Fresque des tours de Babel
Fresque des Tours de Babel

Pour apercevoir ces trois fresques : rendez-vous sur la Place Mendès-France. Tram 4 et Tram 2 arrêt Jet d’eau.

Les trois murs peints ont des styles bien différents. Il y a le style bande dessinée de Nicolas de Crécy : beaucoup de détails, des arbres, des habitants et puis les balcons intégrés à la peinture. Au centre, on trouve un mur futuriste, que l’on doit aux architectes qui ont conçu le musée des confluences. Une tour en 3D en verre qui reflète la lumière du soleil et qui se découpe sur un ciel bleu. Et à gauche, plus classique, la tour du peintre flamand Pieter Brueghel avec juste en dessous quelques mots sur le mythe.

D’ailleurs, petit rappel du mythe : au commencement les hommes de Babylone parlaient une seule langue et formaient un seul peuple. Mais ils eurent une idée : construire une tour très haute pour accéder au Paradis. Cette tour fut nommée la tour de Babel. Mais Dieu qui n’aimait pas cette idée, décida de les punir en leur faisant parler différentes langues. Les hommes de Babylone ne se comprenaient plus. Ils furent alors obligés d’abandonner leur tour et se dispersèrent sur la Terre. C’est ainsi qu’ils créèrent des peuples étrangers.
Babel est donc un lieu où on parle un grand nombre de langues différentes ! Les visites Cybèle existent aussi dans plusieurs langues. Elles sont déclinées en sept langues différentes (LSF – Croate – Italien – Espagnol – Anglais – Allemand – Français) on adore recevoir du public des 4 coins du globe (même si le globe est rond on vous l’accorde…).

Les 25 murs peints du Musée Urbain Tony Garnier :

Fresque musée Tony Garnier
Crédit : Gnrc travail personnel

Le quartier des États-Unis a été transformé en musée à ciel ouvert, accessible de jour comme de nuit et tous les jours sans restrictions. Récemment rénovées, ces fresques impressionnantes forment un parcours entre les grands immeubles d’habitation. Ces murs peints sont inspirés de l’univers de l’architecte Tony Garnier qui a bâti le quartier dans les années 20. C’est à partir de ses croquis que l’entreprise CitéCréation réalise dans les années 80 : 25 fresques sur la cité idéale voulue par l’architecte dont 6 fresques exécutées par des artistes venus d’Égypte, Inde, Mexique, Côte d’Ivoire, Russie et USA. Au cœur des immeubles se trouve le musée Tony Garnier avec la possibilité de voir un appartement à l’atmosphère des années 30 meublé grâce aux donations des habitants.
Pour découvrir ces murs, vous pouvez y aller à pied, à vélo ou en trottinettes et zigzaguer entre les 49 immeubles pour trouver les œuvres ! Et bien sûr en tram T4 : arrêt États-Unis – Musée Tony Garnier.

La fresque lumière :

Pour voir cette fresque lumineuse revêtir ses habits de lumière, venez à la tombée de la nuit entre le 106 et le 110 avenue Jean Jaurès dans le 7ème arrondissement – métro B arrêt Jean Macé.
Au commencement, pareil que pour les autres murs : un mur sans fenêtres de 350m2, abîmé en plein cœur du quartier Gerland. Gerland est le quartier des innovations ! CitéCréation réalise en 2004, avec le concours de l’illustrateur François Schuiten, une association entre dessin et projection de lumière. Avec pas moins de cinq kilomètres de câbles électriques dans le mur, qui alimentent 450 points lumineux. La peinture nous laisse imaginer le Lyon du futur : une structure en fer dans laquelle se trouve Fourvière et la Halle Tony Garnier comme on ne les a jamais vues.

La fresque bibliothèque de la cité :

Fresque de la bibliothèque de la cité
Fresque de la bibliothèque de la cité

Quand on longe le quai de la pêcherie (1er arrondissement) avec ses petits bouquinistes, on se retrouve souvent attiré par la grande fresque de la bibliothèque (à l’angle de la rue de la Platière). Cette fresque immense de 400m2, réalisée en 1998 par CitéCréation, met en scène des dizaines de livres. Ils sont rangés dans des fenêtres qui font office d’étagères, ou bien ouverts de façon à ce qu’on puisse lire les extraits d’œuvres. On trouve également la panoplie du parfait écrivain des siècles précédents : encrier, plume, lunette, lettres et pipe allumée !
Et tout en bas, à gauche, on a une petite référence à l’imprimerie dont Lyon était la capitale au XVIème siècle avec le nom de « Gutenberg ».
Vous remarquerez que certains des noms des auteurs écrits en gras nous parlent. Ils sont pour la plupart lyonnais ou de la région. On retrouve notamment Voltaire, Rabelais ou encore Annie Salager, une autre poétesse et romancière lyonnaise d’adoption ! Mais aussi, Louise Labé, célèbre poétesse lyonnaise dont on vous a déjà lu certains sonnets d’amour…

      Louise Labé

On espère que cet article vous donne envie de vous balader et de découvrir toutes les autres fresques qui se cachent dans Lyon.
A très vite en visite avec nous, à bientôt !

Comments

Laisser un commentaire