L’histoire des Halles avant Paul Bocuse

À l’occasion de la création de notre visite des Halles de Lyon, nous avons lancé un sondage pour recueillir des avis, des ressentis au sujet de ce lieu mythique. À notre grande surprise, à la question : “Dans une visite guidée des Halles de Lyon, qu’attendriez-vous, en dehors des dégustations ?” 95% des participants répondaient “L’histoire du lieu”, alors que notre visite du quartier de la Part-Dieu a reçu moins de 2% de nos visiteurs…

Nous nous sommes donc demandés ce qui intriguait dans l’histoire de ce lieu.
Probablement pas sa construction. Comme on peut le lire dans “Zoom rive gauche” (ouvrage réalisé par la mission site historique de la ville de Lyon) : “Son accès n’est pas très lisible et le bâtiment qui l’abrite ne fera certainement pas date dans l’histoire de l’architecture.

Où étaient les halles autrefois ?

Je vous parle d’un temps que les moins de 100 ans ne peuvent pas connaître… au milieu du 19e siècle, la presqu’île regorge de petites ruelles, de bâtiments de la renaissance, tout est sale et mal entretenu.
Le préfet Vaïsse (préfet avec des fonctions de maire) décide de rénover la presqu’île. Tout comme le préfet Haussmann à Paris, il veut raser cette vieille ville médiévale et construire de belles et grandes avenues bourgeoises qui empêcheront par la même occasion les Canuts de bloquer les rues avec des barricades. Il perce donc les grandes rues de la presqu’île : Rue de la république (rue impériale à l’époque), Rue Edouard Herriot (rue de l’impératrice), etc.

On décide d’ajouter à ce nouveau quartier une grande halle avec une structure métallique qui à l’instar des halles de Paris à Chatelet deviendra “Le ventre de Lyon”. Elle est installée en face de l’église Saint-Bonaventure, à côté du palais de la Bourse (Cordeliers).

C’est là que les chefs d’atelier (les canuts, tisseurs de soie) viennent négocier les tarifs de la soie autour d’un mâchon (sorte de brunch à la lyonnaise avec, entre autres, salade de lentilles, charcuterie, arrosé de vin). C’est là que l’on vient manger et faire ses courses pour les jours de fête !

De curieux événements y étaient organisés, comme ce “tiercé de Gorets”…

Pourquoi ont-elles été déplacées à la Part-Dieu ?

Et puis, en 1957 Louis Pradel arrive à la mairie.
En 1964 il fête les 100 ans de la Halle des Cordeliers, pour finalement annoncer sa fermeture en 1970 !

Il a de grandes ambitions pour Lyon, il veut en faire une ville moderne, saine, renouvelée. La voiture prend de plus en plus de place en ville, il faut lui donner les moyens d’investir la ville pleinement !

Il choisit alors de détruire la grande Halle des cordeliers, d’utiliser l’espace disponible pour construire un grand parking et déplace les Halles dans le quartier de la Part-Dieu qu’il veut moderne et attractif. Cette modernité est d’ailleurs du goût des commerçants qui apprécient dans ce nouveau lieu l’“air conditionné, [le] modernisme des installations, [les] parkings aux environs du bâtiments”

Quel futur pour les halles Paul Bocuse ?

En Novembre 2015, on dévoilait la fresque de Paul Bocuse en face des Halles, cours Lafayette. Dans la foulée, le parvis a été renommé “Parvis Renée Richard” en hommage à la célèbre mère Richard et ses fromages.

L’histoire de ce lieu si emblématique est encore incertaine car de grands changements sont à prévoir : la suite de la rénovation du quartier de la Part-Dieu, les nouvelles tours, les nouveaux espaces verts, mais surtout l’ouverture prochaine de la cité de la gastronomie à l’hôtel Dieu qui pourrait bien venir sérieusement concurrencer les halles !

Informations pratiques

Vous pouvez y faire vos emplettes mais également y déjeuner et dîner. Et puis désormais, vous pouvez aussi choisir de les visiter en notre compagnie, et promis on vous fera déguster !

Les Halles de Lyon – Paul Bocuse
102 cours Lafayette – 69003 LYON

Horaires en semaine :
Les Halles : de 7h00 à 22h30.
Les commerçants : de 7h00 à 19h00
Les restaurants : jusqu’à 22h30

Dimanche et les jours fériés :
Les Halles : de 7h00 à 13h00
Les restaurants : jusqu’à 16h30

Le lundi est jour de fermeture sauf pour les écaillers.
La liste des commerçants est disponible sur le site internet des Halles de Lyon.

Visitez les Halles de Lyon !

 

Comments

Laisser un commentaire