L’étape suivante est une étape absolument cruciale pour les visites de Cybèle et Gérard Fluchte a essayé de mettre toute son ingéniosité pour cet effet là : il s’agissait de rendre la valise sonore ! Pour cette partie, il s’était inspiré d’un de ses ancêtres du 17e siècle. Un musicien, qui avait tout laissé pour

L’ingéniosité des gallo-romains Une fois la valise parfaite trouvée, il a fallu plancher sur la question de la solidité. En effet, Gérard avait bien compris que nous pourrions nous servir de cette valise comme estrade, tabouret, promontoire, etc. Et ce n’est pas une mince affaire. D’ailleurs, nous avions essayé sur la version prototype et les

La malle du moyen-âge Gérard a commencé à nous dévoiler les sources d’inspiration de sa valise à remonter le temps. Il nous a emmené au milieu de ses archives du Moyen-âge : nous nous sommes retrouvés à l’époque  de la construction de la cathédrale Saint-Jean, au début du 13e siècle. Gérard nous a alors raconté

La première fois où nous l’avons vu débarquer à l’une de nos visites insolites, c’était à la visite “Le Vieux-Lyon en construction”. Nous avions eu tout de suite le pressentiment qu’il allait se passer quelque chose d’étrange et de fantastique avec lui. Lui c’était Gérard, un savant fou lyonnais et un passionné d’histoire. Il n’arrêtait

Vous êtes nombreux à avoir découvert ce matin dans notre newsletter que Cybèle était recommandée par l’éducation nationale, et que Vincent Peillon qui nous a personnellement écrit, avait déclaré que « Les visites contées Cybèle participent pleinement de la circulaire du 08 novembre 2012 instaurant l’implication des partenaires culturels dans la transmission pédagogique des territoires”. Et