Voici une balade lyonnaise le long des Quais de Saône (vous n’allez quand même pas visiter que des traboules !), du sud au nord, rive droite. Enfin… on dit “rive droite”, c’est au cas où il y ait des parisiens et des parisiennes par ici (que nous accueillons d’ailleurs à bras ouverts). Mais à Lyon

Aujourd’hui, c’est Jeanne, notre stagiaire, qui sera votre chauffeur pour ce voyage en Ficelle. Bonne lecture ! Lyonnais, Lyonnaises ! Combien d’entre vous ont déjà emprunté la ficelle à Lyon ? Combien d’entre vous savent ce qu’est la ficelle ? Certains l’utilisent tous les jours, dans leurs déplacements quotidiens… Alors ? Une idée ? La

On hésite à commencer ce billet par de longs soupirs désespérés – et quelque peu désespérant – ou bien un “hop on va se retrousser les manches” – et légèrement hors-sol… Chez Cybèle nous sommes trois petits patrons : Lucille, Olivier et Clémence. “Entrepreneurs” ça nous va aussi. On aime bien se nommer “artisans” (on

« Une quenelle qui se dégonfle, c’est encore plus triste qu’une crevaison sur les 24h du Mans. » Felix Benoit. Ceux qui ne connaissent que les quenelles en boite toutes molles et sans goût de la cantine se demandent : Un article sur la quenelle ? Sérieusement ? C’est parce que vous n’avez encore jamais

Lyon et la soie, c’est toute une histoire. Ou plutôt des histoires ! Des histoires de gros sous, de technique, d’art, une histoire sociale aussi. Voici la petite histoire de la soie à Lyon, « la Fabrique » comme disaient les canuts… La soie et les sous ! Au 15e siècle et début du 16e, les foires