Sonnet d’amour, par Louise Labé 💌

Mercredi 25 mars 2020

Pendant le confinement, chaque jour une chanson ou une histoire ! Aujourd’hui, un poème de Louise Labé, poétesse lyonnaise de la Renaissance.

Extrait musical : « Toccata Seconda Arpeggiata« , Johannes Hieronymus Kapsberger.
Interprète : Laurence Postigo (Album « A due cori, due liuti« , Laurence Postigo et Béatrice Pornon)

      Louise Labé

👉 Pour nous soutenir : achetez un bon cadeau pour une visite insolite de Lyon !


Tout aussitôt que je commence à prendre
Dans le mol lit le repos désiré,
Mon triste esprit hors de moi retiré
S’en va vers toi incontinent se rendre.

Lors m’est avis que dedans mon sein tendre
Je tiens le bien où j’ai tant aspiré,
Et pour lequel j’ai si haut soupiré.
Que de sanglots ai souvent cuidé fendre*.

Ô doux sommeil, ô nuit à moi heureuse !
Plaisant repos, plein de tranquilité.
Continuez toutes les nuits mon songe :

Et si jamais ma pauvre âme amoureuse
Ne doit avoir de bien en vérité,
Faites au moins qu’elle en ait en mensonge.

Louise Labé, dite « La belle cordière », 1555.

*J’ai souvent cru éclater.


Retrouvez toutes nos « Histoires et Gognandises Lyonnaises » sur notre calendrier de confinement, ou en podcast : Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Soundcloud.

Comments

Laisser un commentaire