Nicolas Flamel 🧙🏻‍♂️

Mardi 28 avril 2020 / Semaine spéciale enfants !

Pendant le confinement, chaque jour une chanson ou une histoire ! Saviez-vous que Nicolas Flamel n’est pas seulement un personnage de Harry Potter, il a vraiment existé, et il a même laissé une légende à Lyon…

      Nicolas Flamel

👉 Pour nous soutenir : achetez un bon cadeau pour une visite insolite de Lyon !


Connaissez-vous Nicolas Flamel ? On parle de lui dans Harry Potter. Il aurait trouvé la pierre philosophale qui lui donne l’élixir de longue vie, le rendant immortel. Il demande d’ailleurs à son ami Dumbledore de cacher la pierre philosophale à Poudlard…
Bref, c’est une autre histoire que j’aimerais vous raconter aujourd’hui, car Nicolas Flamel a véritablement existé. Cependant, on ne sait pas vraiment s’il a trouvé la pierre philosophale et l’élixir de longue vie.

Mais on sait qu’il les a cherchés, toute sa vie durant. Il était écrivain et surtout alchimiste.

Les alchimistes étaient des savants qui cherchaient les symboles cachés de notre monde. Leur objectif était de trouver la pierre philosophale, qui permettrait de transformer n’importe quel métal (plomb, fer, etc) en or. Les alchimistes cherchaient également à découvrir la recette de l’élixir de longue vie.

Nicolas Flamel était parisien, mais on raconte qu’il passa par Lyon un jour et laissa une trace dans la rue Juiverie, dans le Vieux-Lyon.

La rue Juiverie se nomme ainsi car c’est là que vivaient les juifs installés à Lyon au Moyen-âge. Un jour, ils furent expulsés par le roi Charles IV.
Ils laissèrent derrière eux de somptueuses maisons, qui furent reconstruites à la Renaissance. Cette rue était l’une des rues les plus prestigieuses de la ville.
Depuis que les juifs ont été chassés, une rumeur court dans Lyon. Ils auraient laissé derrière eux un somptueux diamant, caché dans les murs d’une maison. Tout le monde cherche alors le diamant, mais personne ne le trouve…

Et c’est là que notre ami Nicolas Flamel intervient. Il souhaite marier sa fille au fils d’un riche Lyonnais mais sa fille refuse et décide d’aller vivre sa vie dans un couvent. Le mariage est annulé, et les lyonnais un peu désappointés.
Nicolas Flamel veut se faire pardonner. Il commence par leur offrir de l’argent, puis leur offre une curieuse énigme. Un papier sur lequel sont dessinées des têtes de Lion… 11 plus précisément. Et il précise que ces têtes de Lion seraient le moyen d’accéder à un trésor inestimable…

Nicolas Flamel avait-il découvert la cachette du diamant de la rue Juiverie ? Et si son énigme avait quelque chose à voir avec la maison aux têtes de lion que l’on peut encore voir aujourd’hui dans la rue au n°23 ? Le diamant est-il encore là ?

Mystère…

La prochaine fois que vous serez dans le Vieux-Lyon, ne manquez pas la très belle rue juiverie, et sa maison aux têtes de lion au n°23 !


Retrouvez toutes nos « Histoires et Gognandises Lyonnaises » sur notre calendrier de confinement, ou en podcast : Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Soundcloud.

Comments

Laisser un commentaire