Le spectacle à l’Antiquité 🎪

Mercredi 29 avril 2020 / Semaine spéciale enfants !

Pendant le confinement, chaque jour une chanson ou une histoire ! Comment s’occupaient les romains à l’Antiquité quand il n’y avait ni télé, ni tablette, ni jeux vidéo ?….

      Le spectacle à l’antiquité

👉 Pour nous soutenir : achetez un bon cadeau pour une visite insolite de Lyon !


Vous imaginez à l’époque des Romains, il n’y avait pas internet : pas de Youtube ni Netflix ! Il n’y avait pas de télé et même pas la radio ! Qu’est ce qu’ils devaient s’embêter les Romains… mais non ! Les Romains avaient plein de spectacles qu’il adoraient.
A Lugdunum par exemple (Lugdunum c’était l’ancien nom de Lyon au temps des Romains).

Il y avait un théâtre. Le théâtre c’est un vieux mot grec qui veut dire “le lieu d’où l’on voit” : les gradins. Les gradins dans le théâtre des Romains ressemblent un peu à nos salles de spectacle aujourd’hui : un grand demi-cercle où s’assoit les spectateurs, en face la scène et derrière la scène un mur qui monte très haut, où on mettait quelques décorations.
A Lugdunum, le théâtre – et même les théâtres car il y en avait deux – étaient sur la colline de Fourvière.
Les spectacles de théâtre que les Romains aimaient c’étaient des sortes de comédie musicale, ils se racontaient des histoires avec beaucoup de musique et de chants. Et il y avait déjà des effets spéciaux. On n’a pas attendu les films au cinéma avec des grandes explosions pour faire des effets spéciaux. Les Romains avaient des grandes flammes, du feu sur scène, ou bien de la fumée, et même des acteurs qui descendaient du haut par des machines en bois.
Aujourd’hui, on donne encore des spectacles l’été. Mais on aujourd’hui vend aux spectateurs des glaces et des bonbons ; du temps des romains c’était des petits gâteaux aux amandes et au miel.

Il y avait aussi un amphithéâtre. Amphithéâtre c’est un autre mot grec, théâtre comme le théâtre “le lieu d’où l’on voit” et amphi ça veut dire “des deux côtés”, donc un amphithéâtre c’est un lieu où l’on voit des côtés. Parce que le gradin était en forme de cercle.
L’amphithéâtre de Lugdunum était sur colline de la Croix-Rousse. Là aussi c’était des spectacles mais violents : des gladiateurs se battaient.
On raconte une histoire, du temps des premiers chrétiens, qui étaient pourchassés, persécutés par les Romains. Une chrétienne, Blandine avait été condamnée à être mangée par les lions dans l’amphithéâtre. Mais, Blandine était sainte, et le lion ne l’aurait jamais touchée.

Et il y avait le cirque. Le cirque des Romains n’a rien à voir avec le cirque d’aujourd’hui : pas de clowns, pas d’acrobate. Le cirque des Romains c’était un grand monument oval très long. On y donnait des courses de char et les Romains adoraient faire des paris pour jouer et deviner quel char allait gagner. Un peu comme les courses de chevaux et le PMU aujourd’hui. A Lyon on sait qu’il y avait un cirque mais on ne l’a jamais retrouvé. Peut-être que dans quelques années, quand on fera un trou, on retrouvera le cirque de Lugdunum.

Retrouvez toutes nos « Histoires et Gognandises Lyonnaises » sur notre calendrier de confinement, ou en podcast : Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Soundcloud.

Comments

Laisser un commentaire