La place Bellecour 🎠

Jeudi 23 avril 2020

Pendant le confinement, chaque jour une chanson ou une histoire ! Aujourd’hui, la place Bellecour vous raconte son histoire

      La place Bellecour

👉 Pour nous soutenir : achetez un bon cadeau pour une visite insolite de Lyon !


Salut ! salut ! je suis la Place Bellecour !
Je suis la plus grande place d’Europe … heu non enfin la plus grande place de France… oui après Paris… et puis après Bordeaux… mais bon je suis quand même la plus grande piétonne d’Europe. Na na nère bisque bisque rage !
Au 12e siècle, l’archevêque avait sa vigne sur moi (en tout bien tout honneur). Puis il y avait un pré, avec des moutons. On m’appelait alors bella curtis, “beau jardin” pour celles et ceux qui ne causent pas le latin.
Pendant les guerres de religion au 16e siècle, le baron des Adrets, un chef de guerre protestant prit le contrôle de la ville et me fit aménager en grande place pour stationner ses troupes militaires. Ce fut au 17e siècle, sous Henri IV, qu’on aménagea en vraie place publique, avec des allées de tilleuls pour se promener à l’ombre. Sous Louis XIV, je deviens une place royale et je prends le nom de place Louis-le-Grand.
A la Révolution je deviens la place de la Fédération puis la place de Liberté. J’accueille un temps la guillotine. Les grandes maisons autour sont détruites par les armées révolutionnaires.
Napoléon 1er, de passage à Lyon, lança le chantier de reconstruction. Je pris le nom de place Bonaparte puis de place Napoléon.
A la restauration je redeviens place Louis-le-grand et on installe en mon centre la statue de Louis XIV par Lemot (mais ceci est une autre histoire…)
Sous la IIIe république, je prends le nom officiel de place Bellecour.
Pour le centenaire de la Révolution, la IIIe République se devait de répondre à la statue de Louis XIV. A l’autre bout de l’actuelle rue Victor Hugo, au centre la place Carnot à Perrache, on installa une statue de Marianne, bien plus grande que celle de Louis XIV… mais pile dans l’axe du postérieur de son cheval !
Je reste d’ailleurs un des rendez-vous préféré des lyonnais : “on se retrouve sous la queue du cheval”


Retrouvez toutes nos « Histoires et Gognandises Lyonnaises » sur notre calendrier de confinement, ou en podcast : Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Soundcloud.

Comments

Laisser un commentaire