La papillote 🍬

Jeudi 12 novembre 2020

Pendant le confinement, chaque jour une chanson ou une histoire ! Aujourd’hui, l’histoire de la célèbre papillote qui est lyonnaise !

      L’histoire de la papillote

👉 Pour nous soutenir : achetez un bon cadeau pour une visite insolite de Lyon !


Notre histoire se passe au temps de la révolution française, à l’époque la fontaine Bartholdi n’existait pas, et le palais Saint-Pierre était sur le point de passer de statut de couvent à celui de bâtiment municipal. C’est l’histoire de Mr Papillot. Il était chocolatier, sa boutique à côté de la place des Terreaux était célèbre et très appréciée.
Les fêtes de Noël approchant, il avait recruté un commis afin de satisfaire la gourmandise des lyonnais.

Le commis, jeune garçon sérieux, se mit au travail. Il ne s’arrêtait que lorsque la chocolaterie fermait ses portes, et travaillait tout le jour durant, sans relâche.

Un beau jour, notre commis aperçut par la vitrine du magasin une jeune voisine qui passait devant la boutique. À cet instant, elle tourna son visage vers l’intérieur de la chocolaterie, le commis eut l’impression qu’elle le regardait. Elle était magnifique. Il en était tout chamboulé.

Désormais, plus le temps passait et plus il lui était difficile de se concentrer sur son travail. Il n’y avait plus que le doux regard de la jeune voisine dans son esprit, il ne pouvait rien y faire. Le pire était qu’il savait qu’elle habitait dans le même immeuble.

Un soir, alors qu’il était le dernier à sortir de la chocolaterie, il se décida enfin à agir. Discrètement, il chipa quelques chocolats confectionnés ce jour par le grand maître chocolatier Papillot, les enveloppa dans un petit papier de soie, et partit les déposer sur le palier de la jeune fille. Prit son courage à deux mains, sonna à la porte et s’enfuit en courant, imaginant la jeune fille qui trouverait les chocolats sur le pas de sa porte et penserait immédiatement à lui !

Le lendemain, il passa la journée à guetter la vitrine du magasin. La belle passa sans se retourner. Il réalisa alors son erreur. « Comment pouvait-elle savoir que c’était lui ? N’importe qui pouvait lui acheter des chocolats quelque part ! »

Alors le soir même, il prit soin d’écrire un petit billet doux, d’enrouler le chocolat à l’intérieur, et de recommencer son petit manège… Le lendemain, c’était gagné ! La jeune fille était passée devant la vitrine, s’était arrêtée, avait fait un grand sourire, puis avait continué son chemin. Chaque jour qui passait, le commis guettait sa belle, rêvait et ne travaillait plus. Chaque soir, il volait son patron pour lui offrir des mots d’amour chocolatés.

Mr Papillot voyait bien que quelque chose ne tournait pas rond dans sa chocolaterie. Ce commis qui était si sérieux, ne faisait plus rien ! Et les chocolats disparaissaient… Un soir, il fit mine de partir mais resta caché dans la chocolaterie. Ainsi, il découvrit le fin mot de l’histoire : c’était le commis qui volait des chocolats pour les offrir !

On raconte alors que Mr Papillot devint furieux que son commis se moque de lui ainsi. Il le fit renvoyer sur le champ et prit soin de reproduire son invention. Des chocolats emballés dans des petits mots. La papillote était née, et Mr Papillot devint riche et célèbre.

Heureusement, la légende nous a rapporté une deuxième fin beaucoup plus heureuse que cette fin tragique. Mr Papillot, après avoir découvert le petit manège de son commis s’apprêtait à le faire renvoyer. Mais il réalisa alors que c’était une idée en or qu’il tenait là ! Il fit faire alors des centaines de petits papiers sur lesquels on avait fait imprimer de doux messages pour Noël, il les vendit dans sa chocolaterie sous le nom de Papillotes et ce fut un véritable succès.

La jeune fille n’était autre que la nièce de Mr Papillot, qui s’arrangea pour organiser l’heureux mariage entre les deux tourtereaux qui vécurent heureux et mangèrent beaucoup de chocolat.

Retrouvez toutes nos « Histoires et Gognandises Lyonnaises » sur notre calendrier de confinement, ou en podcast : Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Soundcloud.

Comments

Laisser un commentaire