La battle des collines lyonnaises ⛰⛰⛰

Mercredi 22 avril 2020

Pendant le confinement, chaque jour une chanson ou une histoire ! Aujourd’hui, les 3 collines lyonnaises s’affrontent dans une bataille sans merci : Fourvière, la Croix-Rousse, et la Duchère !

      La battle des collines

👉 Pour nous soutenir : achetez un bon cadeau pour une visite insolite de Lyon !


Aujourd’hui est un jour de battle. Les trois collines s’affrontent : La colline de la Croix-Rousse, la colline de Fourvière et la Colline de la Duchère.
Pour la Duchère, Fourvière et Croix-Rousse faites du bruiiit !

FOU : Je suis la doyenne c’est moi qui commence, j’attaque. Petite jeunette avant le 19e sans arrogance, t’étais rien sans les Bistanclaques !

CXR : Sans arrogance pas sûr qu’t’en soit capable ! Dès qu’on ouvre la danse, ton mépris est palpable. Tu m’regardes de haut mais au fond t’es minable. Depuis l’antiquité tu pleures ta grandeur déchue, t’es lamentable !

DUCH : Moi la duchère je peux vous dire…

FOU : À l’Antiquité j’avais tout et j’accueillais le monde. Les aqueducs, les termes et les terre féconde. Toi Condate, ses ports et ses pêcheurs, avec pour seule fierté vos arènes ronde.

CXR : J’ai cru que tu l’aurais oublié mon amphithéâtre. Chaque fois qu’tu le mentionne t’es dans une humeur âpre. J’comprends qu’t’aies l’seum, t’avais tout le reste, tu faisais ton théâtre, mais la politique c’est dans mon cœur que tu l’entendais battre.

FOU : La politique ça a toujours été ton dada. Tes antiques rassemblements gaulois ou ton journal de canut partant au combat. Toujours le poing levé mais mais t’as jamais eu la foi.

CXR : T’es deg’ parce que moi aussi j’ai une église qui brille aux chartreux. Des monastères des couvents j’en ai eu de nombreux. Tu vas pas m’ressortir tes vieillerie de colline qui prie ! Moi colline qui travaille je te le dis, tous les soirs c’est dans mes rues que les lyonnais sont de sortie.

DUCH : Croix-Rousse et Fourvière vous êtes hostiles…

FOU : Le soir ils trainent dans tes rades et usent tes pentes crades, la journée sans fanfaronnade, il viennent prendre l’air et dans mes jardins font leur balades.

CXR : Prendre l’air des gaz d’échappement de ton tunnel ? Tu crois vraiment que tu peux faire la belle ? L a colline qui travaille je te le rappelle, t’as pas attendue pour accueillir des autels. Les canuts ont fait mon identité, mes immeubles et ma fierté. Et toi dis-moi depuis quand tu t’es pas renouvelée ?

DUCH : De loin j’entends toutes vos conneries, mais l’une comme l’autre vous avez tort. Des traces de la préhistoire moi j’en ai pléthore, et le futur est entre mes mains d’or. Vous m’écrasez mais vous savez pas encore, que peu à peu je me réveille et bientôt je serai le Cador !


Retrouvez toutes nos « Histoires et Gognandises Lyonnaises » sur notre calendrier de confinement, ou en podcast : Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Soundcloud.

Comments

Laisser un commentaire