Interview de Allan Kardec 🌟

Vendredi 3 avril 2020

Pendant le confinement, chaque jour une chanson ou une histoire ! Aujourd’hui, une interview d’Allan Kardec.

      Allan Kardec

👉 Pour nous soutenir : achetez un bon cadeau pour une visite insolite de Lyon !


Aujourd’hui, Mesdames et messieurs nous allons entrer en communication avec le fantôme d’Allan Kardec, père de la doctrine spirit et il va répondre à quelques questions… D’abord invoquons son esprit… Attendez… Ah, je crois que ça fonctionne…
Oui, bonjour

Bonjour Monsieur pouvez vous vous présenter brièvement ?
Allan Kardec. Père de la doctrine Spirit, vous venez de le dire. Et auteur du “livre des esprits”.

C’est quoi le spiritisme ?
C’est une doctrine que j’ai codifié. Depuis toujours l’humain tente de communiquer avec les esprits. Si le corps a une fin, l’esprit continue à évoluer. Les personnes carnées peuvent communiquer avec les esprits désincarnés. Comme je le dit dans le livre des esprits : “L’homme n’est pas seulement composé de matière, il y a en lui un principe pensant relié au corps physique qu’il quitte, comme on quitte un vêtement usagé, lorsque son incarnation présente est achevée. Une fois désincarnés, les morts peuvent communiquer avec les vivants, soit directement, soit par l’intermédiaire de médiums de manière visible ou invisible”.

Et que deviennent les esprits après avoir quitté leur corps ?
Ils peuvent errer et se réincarner. C’est pourquoi je me suis battu au quotidien pour l’égalité sociale. Je sais que dans une autre vie j’étais druide. Aujourd’hui je suis fils de bonne famille. Demain qui serai-je ? “Le roi peut-être un ouvrier et inversement”.

À quelle occasion vous êtes-vous intéressé à tout cela ?
J’ai été invité par des connaissances à une séance à Paris, et j’ai eu la révélation. C’est d’ailleurs là que j’ai su que j’avais été un druide autrefois. Je n’étais pas médium, j’étais simple scribe dans les séances. À partir de ce moment précis, j’ai pensé à tout ça et j’ai écrit “le livre des esprits”. Je ne suis pas le premier hein, déjà à l’antiquité les hommes communiquaient avec les esprits.

Et enfin le portrait chinois lyonnais : Si vous étiez une rue de Lyon, vous seriez ?
La rue sala, c’est là que je suis née.

Si vous étiez un personnage lyonnais célèbre vous seriez ?
Moi pardi ! Ou alors Pauline Jaricot, cette femme pieuse qui a donné sa richesse et sa vie aux pauvres canuts. Finalement c’est un peu ce que j’ai fait à travers le spiritisme, j’ai tenté de réformer le christianisme avec cette nouvel idée de correspondance avec les esprits. J’ai créé des crèches, des mutuelles…

Si vous étiez un musée lyonnais vous seriez ?
La salle Éternité du musée des confluences.

Si vous étiez un plat lyonnaise vous seriez ?
Ce n’est pas typiquement lyonnais mais c’est le plat le plus commun : je serais un pain au levain, non seulement parce qu’il est universel, tout le monde en mange quelque soit son statut, mais aussi parce qu’un seul levain permet de réaliser plusieurs pains, comme un seul esprit revêt plusieurs corps.

Votre citation préférée de vous-même ?
« Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la loi »


Retrouvez toutes nos « Histoires et Gognandises Lyonnaises » sur notre calendrier de confinement, ou en podcast : Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Soundcloud.

Comments

Laisser un commentaire