C’est Tony Garnier qui vous parle ! 🏟

Lundi 13 avril 2020

Pendant le confinement, chaque jour une chanson ou une histoire ! Aujourd’hui c’est Tony Garnier qui vous raconte sa vie…

      Tony Garnier

👉 Pour nous soutenir : achetez un bon cadeau pour une visite insolite de Lyon !


Bonjour je suis Tony Garnier. Je suis un vrai lyonnais, un gone moi. J’ai fait mes études à Lyon, comme architecte, à l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Lyon. Bon… heu… j’avoue je suis aussi passé par l’Ecole nationale des Beaux-Arts de Paris. Mais mon coeur reste lyonnais. Et j’ai essentiellement travaillé à Lyon.

J’ai travaillé avec notre maire, Edouard Herriot, pendant toute la première moitié du XXe siècle. Ah ! j’ai tout de suite fait des grandes oeuvres. Edouard Herriot m’a appelé pour construire des nouveaux abattoirs, modernes et hygiéniques, dans le quartier de la Mouche. Oui ce quartier à Gerland le long du Rhône était surtout connu pour ses usines, et notamment son usine de fabrication de bateaux : nos bateaux-mouches ! Oui, mesdames et messieurs les Parisiennes et les Parisiens, vos bateaux-mouches sont lyonnais.
Bref.

Edouard Herriot m’a demandé aussi de construire un nouvel hôpital, très moderne, très hygiénique. Il faut dire que les vieux hôpitaux lyonnais, vers la place Bellecour, l’Hotel-Dieu, la Charité, ils commençaient à devenir bien vieillots… Alors j’ai trouvé d’immenses terrains, pas très loin de Monplaisir, et j’ai construit l’hôpital de Grange-Blanche.

Juste avant la Première Guerre mondiale, en 1914, Lyon accueillait l’Exposition universelle. J’ai eu l’idée d’utiliser une partie des abattoirs que j’étais en train de construire, la Halle Tony Garnier d’aujourd’hui, pour y accueillir cette exposition.

Surtout, le maire avait eu l’idée géniale d’aménager au sud de Gerland un nouveau quartier pour le sport. J’ai eu l’idée géniale de construire un stade, un stade à l’antique ! un grand oval posé sur un talus avec quatre grandes arches monumentales. Bon avec la guerre les travaux se sont arrêtés.
Après la guerre, Edouard Herriot a eu une autre idée : inaugurer le nouveau stade pour les Jeux Olympiques de 1920. J’ai bien essayé de lui faire comprendre que les travaux ne seraient pas terminés à temps. Heureusement les Jeux Olympiques de 1920 ont été attribués à Anvers. Nous on a eu le temps de finir tranquillement les travaux.
Et en 1926 on a inauguré mon nouveau stade…

J’ai eu une autre idée géniale elle aussi : de l’appeler, non pas comme au temps de l’Olympique Lyonnais, le “stade de Gerland”, non pas comme aujourd’hui avec le LOU Rugby le “Matmut Stadium Gerland” … non ! non ! je lui avais trouvé un nom magnifique : le “stade des sports athlétiques de la Mouche”. On savait communiquer à l’époque !


Retrouvez toutes nos « Histoires et Gognandises Lyonnaises » sur notre calendrier de confinement, ou en podcast : Spotify, Deezer, Apple Podcasts, Soundcloud.

Comments

Laisser un commentaire