Visiter les traboules de Lyon

Les traboules sont de petits passages uniques à Lyon, il y en aurait plus de 300 !

VRAI

Les traboules sont des sortes de petites rues intérieures traversant les immeubles et permettant de se faufiler à travers les quartiers.

 

Les guides ont les codes pour entrer dans les traboules privées.

FAUX

Les traboules privées sont privées et nous ne vous ferons rentrer que dans celles conventionnées avec la mairie de Lyon.

Les traboules ont été conçues pour protéger les canuts de la pluie.

FAUX

Les traboules ont existé bien avant la soie à Lyon, et beaucoup sont à ciel ouvert. Elles ne protègent malheureusement pas...

nos visites à travers les traboules

Nombre de nos visites passent par des traboules, parce qu'elles sont un incontournable de notre ville. Cependant, nous n'avons aucune visite dont la seule thématique serait "les traboules" car il y a tant d'autres choses à découvrir !

Aussi, pas d'inquiétude, vous verrez des traboules. Mais vous verrez aussi bien d'autre choses toutes aussi belles et intéressantes !

 

Fourvière
10 ans et +
Vieux-Lyon
Adultes

Visite contée de la Croix-Rousse

Jirôme ou la révolte d'un canut
Croix-Rousse
8 ans et +
Vieux-Lyon
Adultes

Visite contée du Vieux-Lyon pour les petits

Petit Pierre et la magie des imprimeurs
Vieux-Lyon
6 – 12 ans

Enquête à la Croix-Rousse

Six pieds sous la Croix-Rousse
Croix-Rousse
Adultes

Visite contée du Vieux-Lyon

Anne et l'imprimerie secrète
Vieux-Lyon
10 ans et +
Vieux-Lyon
Adultes

 

 

Quelques informations sur les traboules

Vous voilà arrivés à Lyon et vous n’avez qu’une obsession : visiter les traboules lyonnaises.

C’est étrange, ce désir de s’engouffrer dans un couloir après avoir fait un long voyage, non ? Car les traboules ne sont rien d’autres que des petites rues piétonnes serpentant à travers les immeubles lyonnais, passant sous les constructions, aboutissant dans des jolies cours voire même parfois dans des jardins insolites.

Les incontournables sont dans le Vieux-Lyon avec la grande traboule et sur les pentes de la Croix-Rousse avec la traboule de la cour des Voraces. Mais il y aussi quelques traboules cachées en Presqu'île.

Beaucoup d’explications circulent sur internet racontant l’origine des traboules. Certaines avec une logique… quelque peu illogique :  les traboules “permettaient aux ouvriers et artisans de transporter les draps et autres pièces de textile (principalement de la soie) à travers la ville en restant à l’abri en cas de précipitations.” On voit bien que celui ou celle qui a écrit cela n’a jamais traboulé dans les pentes un jour de pluie !  Toutes les traboules ont en leur centre une grande cour qui n’empêche absolument pas de se faire mouiller.

On entend aussi souvent que les traboules ont été inventées au 19e pour que les canuts puissent descendre les pentes de la Croix-Rousse tout droit… Mais les traboules existaient déjà à la Renaissance dans le Vieux-Lyon !

Bref, on n’en sait rien. La seule chose certaine (et encore…) , c’est l'étymologie latine de traboule : trans- (à travers) et -ambulare (avancer, marcher).

Reste alors à pousser doucement une porte, avancer sans bruit et admirer les cours et les traboules, y rêver en silence tellement ces lieux insolites invitent au mystère. Vous aurez remarqué dans ma prose la redondance quelque peu insistante : doucement, sans bruit, silence. Oui, les traboules sont des endroits où les lyonnais habitent et vivent : traversez la traboule sans jamais les déranger.